Vous êtes ici : Accueil > Grands projets > Liaison douce entre le coeur de ville et le quartier Séraucourt

Liaison douce entre le coeur de ville et le quartier Séraucourt

Un projet de liaison douce entre le coeur de ville et le quartier Séraucourt visant à développer les modes de déplacements actifs entre le centre-ville et le quartier Séraucourt a été présenté mercredi 23 mars 2022 lors d'une réunion publique.

Présentation du projet (23/03/2022)

Le projet

1. Sa situation géographique

Le quartier Séraucourt, situé à proximité immédiate de la Cathédrale Saint-Etienne, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, de l’Office du Tourisme et de bâtiments administratifs tels que le Centre Condé ou l’Hôtel de Ville, est également le lieu d’accueil d’un grand nombre d’équipements, parmi lesquels : l’ancienne Maison de la Culture (dont la réhabilitation à l’étude prévoit à terme l’accueil des services de la Communauté d’Agglomération), la nouvelle Maison de la Culture inaugurée en 2021, un château d’eau classé MH abritant une galerie d’art.

2. Faciliter les déplacements doux

Ce projet de liaison douce prévoit la création nouvelle d’un axe mixte en site propre, dédié aux déplacements des cycles et des piétons, qui met en relation l’ensemble des équipements et monuments emblématiques précités. Le choix d’un axe mixte s’est opéré en raison des contraintes liées aux emprises disponibles dans l’espace très urbanisé et riche en équipements dans lequel le projet se développe.

D’un nouveau linéaire total d’environ 730 mètres, la liaison douce s’ancre dans le coeur de ville au niveau de la place Simone Veil, récemment réaménagée, et développe son trajet sur l’ensemble de la place Séraucourt. Cette place historique est aujourd’hui un parking gratuit d’une capacité de 750 places en périphérie immédiate du centre-ville, qui accueille chaque année l’évènement culturel majeur que constitue le Printemps de Bourges, mais également d’autres manifestations festives régulièrement programmées dans ce large espace qui participe à l’animation de la ville.

L’esplanade de l’Europe et la rue Séraucourt, contiguës à la place Séraucourt, sont le support de nombreuses lignes de transports en commun (4 lignes principales et 2 trajets de navettes vers le centre-ville). Cette vocation sera renforcée par l’aménagement prochain d’un pôle d’échange sur ce site avec le développement de lignes à haut niveau de service et d’une navette à haute fréquence desservant le coeur de ville et la gare.

3. Un lieu stratégique

La liaison douce à créer, qui s’inscrit pour partie dans le Plan Vélo Intercommunal et est également intégrée dans le plan-guide de réaménagement du quartier Séraucourt, accompagne donc la mutation et le développement de ce lieu stratégique, qui constitue déjà un important noeud de report modal. Elle accompagne également la suppression du parking Cujas et incite ainsi au report du stationnement sur un parking gratuit en périphérie du coeur de ville, afin de faciliter son accès piéton.
Le projet prévoit également la mise en place d’une signalétique spécifique et de 23 appuis-vélos, répartis le long de l’itinéraire au niveau des points d’intérêt.

Descriptif des travaux

Les études de maîtrise d’œuvre ont été confiées au groupement de bureaux d’études Id Up - Artélia - Studio Vicarini.

1. La rue Jacques Rimbault

la rue Jacques Rimbault en direction de la place Simone Veilla rue Jacques Rimbault en direction de la place du 8 mai 1945Dans sa première séquence, sur la rue Jacques Rimbault, dont le fort trafic automobile (5 000 véhicules/jour) a été dévié pour préfigurer le projet d’aménagement futur, la liaison douce prend la forme d’une zone de rencontre avec une circulation apaisée, dédiée principalement aux cycles et aux piétons, n’autorisant le passage des véhicules motorisés que pour la desserte du parking de l’Hôtel de Ville (en sens unique) et pour le passage de la navette haute fréquence (en double sens).
Sur le reste du parcours, la liaison douce se développe en site propre. L’espace de la séquence 2, le long de la première ceinture de boulevards, est élargi pour permettre une circulation confortable de tous les modes de déplacement doux ; le franchissement du boulevard est également sécurisé.

2. La place Séraucourt et ses alentours

Dans les séquences de la place Séraucourt, l’aménagement est isolé du parking par un jardin linéaire qui se déploie sur tout son trajet. La suppression d’une entrée de parking (au niveau de la rampe Marceau) et de places de stationnement permet la création d’un noeud sécurisé de circulations douces au nord de la place Séraucourt à proximité des transports en commun, afin d’assurer les continuités d’itinéraires dans toutes les directions.

Tout au long du parcours, l’aménagement prend en compte l’accessibilité des personnes à mobilité réduite : pavés plus lisses et joints fermés pour la zone de rencontre en site patrimonial remarquable, béton érodé sur la piste pour le reste du parcours, largeurs de cheminements confortables (3 mètres pour la piste), bancs qui ponctuent le parcours (14), cheminement dédié en séquence 2 permettant de gérer la forte pente, emplacement pour des fauteuils dans les espaces de détente (« alcôves ») de la séquence 3.Grande allée le long des pentes de Séraucourt

Un espace de repos sous forme d’« alcôve »Le projet prévoit l’élargissement du parvis de la nouvelle Maison de la Culture, afin d’y intégrer des stationnements cycles et deux-roues motorisés, ainsi que 10 places de stationnement pour personnes handicapées. Il prévoit également l’aménagement d’un parvis pour le château d’eau aménagé en galerie d’art, qui accueille 2 places de stationnement pour personnes handicapées et anticipe la future modification de l’entrée principale du bâtiment pour la rendre accessible à tous (l’entrée accessible étant aujourd’hui différente de l’entrée principale).

Esplanade de l’Europe côté rempartEnfin, une attention particulière a été portée au verdissement de la rue Jacques Rimbault, porte d’entrée vers le coeur de ville, et de l’ensemble du parcours (plus de 1 200 m² de création d’espaces verts pour accompagner les modes doux). L’aménagement met l’accent sur la préservation des arbres existants (mise en oeuvre de structures légères de revêtements pour préserver le système racinaire, récupération des eaux de pluie du parking dans le jardin linéaire). Un nouvel éclairage modulable et économe en énergie sera également mis en place pour accompagner spécifiquement le parcours nouvellement créé.

Eclairage

Calendrier prévisionnel

  • Lancement du marché de travaux : Avril 2022
  • Procédure et approvisionnements en matériaux : D’avril à août 2022 (période neutralisée par les manifestations ayant lieu dans l’emprise des travaux : Printemps de Bourges, Fêtes Jacques Coeur, Descente infernale)
  • Démarrage des travaux : Septembre 2022
  • Durée totale des travaux : 15 mois

Coût

  • Coût total : 1 977 600 € H.T.

Recherche de financements auprès de :

  • Etat (Dotation de Soutien à l’Investissement Local)
  • Région (Fonds européens)
  • Bourges Plus (Plan Vélo Intercommunal)