Agrandir la taille du texte

Vous êtes ici : Accueil > Grands projets > Plan de Renouvellement Urbain

Plan de Renouvellement Urbain


Frange des MerlattesEn août 2003, le Programme national de renouvellement urbain est lancé dans le cadre de la loi de programmation pour la ville et la rénovation urbaine (dite loi Borloo).
Bourges est une des premières villes de France à bénéficier de cette démarche. A l’étude dès 2003, à l’initiative de Serge Lepeltier, la convention de rénovation urbaine de Bourges est signée le 16 mai 2005.
De nombreux quartiers de la ville ont ainsi pu bénéficier de ce premier programme de Renouvellement urbain : la Chancellerie, l’Aéroport, la Gare ou encore le Centre-ville.
Plus de 300 millions d’euros ont été investis sur le territoire de Bourges entre 2005 et 2015.

En 2015, un dernier avenant à la convention est signé. Le programme est porté à 358 millions d’euros de travaux dont 112 millions d’euros financés par l’Agence nationale de renouvelle urbain (ANRU).

Vidéo

Aujourd’hui, 200 quartiers d’intérêt national vont être intégrés dans le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (PRU 2), dont le quartier des Gibjoncs de la Ville de Bourges.

Avancement des travaux

Une grande transformation urbaine à Bourges

L'habitat

Le cadre de vie

Parmi les objectifs de ce PRU : désenclaver les 2 ZUS des quartiers Nord et de l’Aéroport.

Le Plan de renouvellement urbain contribue également à l’amélioration des conditions de vie des habitants grâce à :

Enfin, ce PRU a permis de contribuer plus efficacement au développement économique de la Ville (tertiaire – commerces).

Les grandes dates, les grands chiffres

Les chiffres de 2015

L’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) subventionne à hauteur de 112 millions d’euros € le Plan de Renouvellement Urbain de Bourges. Aujourd’hui, 93 millions d’euros sont d’ores et déjà engagés. Plus de 300 millions d’euros ont été investis sur le territoire de Bourges entre 2005 et 2015 pour :

On dénombre 1016 familles relogées :

573 personnes sont bénéficiaires de l’insertion en lien avec les chantiers PRU :

Soit un objectif local (10% des heures travaillées) deux fois plus élevé que l’objectif national de l’ANRU (5%) et réalisé fin 2014 à 90%.

Pour résumer, en 2015, l’avancement général du PRU 1 (hors nouveau projet pour le quartier des Gibjoncs) est le suivant :

L'avancement du projet

Le PRU à venir

Les Gibjoncs

Le quartier des Gibjoncs a déjà bénéficié de nombreux travaux entre 2005 et 2015 :

Néanmoins, la Ville de Bourges en 2014 a signé avec l’ANRU un avenant à la convention d’origine, lui permettant de s’engager encore plus fortement sur ce quartier avec en particulier, la requalification de l’ensemble des espaces publics et des voiries du « parc résidentiel Gibjoncs », situé entre l’avenue de Lattre et l’avenue Stendhal.
Les bailleurs vont désormais procéder à 5 nouvelles démolitions et réhabiliter le reste du parc avec une isolation par l’extérieur de l’ensemble des immeubles.
En complément, la Ville va commencer à aménager le secteur de l’éco quartier de la Bergerie. Ici, la Ville de Bourges va pouvoir diversifier l’offre de logement en proposant des maisons individuelles.

La nouveauté en 2015 est la vente par la Ville de terrains pour permettre l’accession à la propriété. Situés entre la rue Théophile Gautier et l’avenue Stenthal, ils seront en vente à partir de fin mai/début juin, soit 26 lots commercialisables, en complément des 11 logements réalisés par la coopérative "Vie et Lumière".




Menu principal