Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Mesures de précaution Coronavirus > Bourges solidaire

Bourges solidaire

Le Maire de Bourges Yann GALUT souhaite tout au long de son mandat s’adresser à tous les Berruyers tout en portant une attention forte et particulière aux plus vulnérables.
« Grâce à la solidarité et au service public, chaque habitant se sentira protégé, accompagné et considéré quels que soient sa situation sociale et son quartier. » Yann GALUT.

Si toute la population vit actuellement à l’heure de la crise sanitaire, les populations les plus précaires comme les seniors les plus isolés sont encore plus vivement touchés parce que leurs conditions de vie sont des facteurs aggravant des impacts d’une telle pandémie.
C’est pourquoi dans le cadre de sa délégation à l’action sociale, Nadia NEZLIOUI, vice-présidente du CCAS est au coeur de l’action et a appelé à la « mobilisation générale de toutes et tous » pour que personne ne soit oublié dans ce moment si particulier.

I. Le CCAS reste ouvert pendant le confinement

1. Un numéro vert

Il était important de maintenir le service public afin que les personnes en fragilité puissent continuer à être informées et accompagnées pendant cette crise. Avec ce second confinement, un numéro vert est de nouveau à disposition pour répondre à toutes les questions des plus vulnérables au 0 800 400 805.

Appel téléphonique aux personnes vulnérables :
Depuis quelques jours, les élus de la Ville de Bourges sont mobilisés pour appeler les personnes inscrites sur la liste des personnes vulnérables. C’est une obligation du Maire d’entretenir cette liste qui doit permettre, en cas de problèmes importants, de rester en contact avec les personnes isolées et notamment les séniors. Les personnes qui sont inscrites sur cette liste le sont « à leur demande ». Toutes les personnes vont être appelées et un suivi par les équipes du CCAS sera réalisé en cas de difficultés exprimées par les personnes.

2. Pour les séniors

Le suivi des patients par le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) est maintenu avec la proposition de tests COVID à domicile par nos services, qui ont été formés (non proposé lors de la 1ère période de confinement).
Le suivi des patients par l'Equipe Spécialisée Alzheimer (ESA) est également maintenu contrairement au 1er confinement.
Le portage de repas pour les séniors continue mais le règlement intérieur évolue pour pouvoir livrer des repas aux personnes handicapées isolées sans aidant par exemple.
L’accueil en Résidences Autonomie est maintenu grâce à un renfort de personnel. Auparavant opérées par des services à domicile, certaines prestations sont internalisées. L’organisation d’activités de mobilisation physique en petits groupes à l’extérieur en fonction de la météo (marches, Agrès, physioparc...) et d’animations autour d’activités cognitives sont toujours proposées, contrairement au 1er confinement. Les visites extérieures sont limitées mais maintenues.
Pour continuer d’informer nos séniors, lors des permanences téléphoniques le CCAS propose des visites à domicile en cas d’urgence (protections sanitaires renforcées) ce qui n’était pas possible lors du 1er confinement.

3. Pour les personnes les plus précaires ou en difficultés

L’information, l’accueil et le traitement des demandes urgentes sont maintenus sur rendez-vous des domiciliés ainsi que des personnes au RSA suivies par le CCAS à l’hôtel de Ville.
L’information de l’action sociale continue grâce à une permanence téléphonique.
Dans les Centres sociaux (ces services n’étaient plus proposés pendant le 1er confinement) maintien :

  • Des permanences téléphoniques et possibilité de rendez-vous en présentiel en particulier pour de l’aide administrative et accompagnement social ;
  • Des Centres de loisirs ;
  • Des propositions de soutien psychologique sur rendez-vous ;
  • De l’aide aux devoirs, spécifique au centre social du Val d’Auron.

Pratique :

Centre social de la Chancellerie :
Ouverture de la permanence tel et sur RDV de 9h à 12h au 02 48 24 18 47
Centre social du Val d’Auron :
Ouverture de la permanence tel et sur RDV de 14h à 18h au 02 48 21 32 24

II. Ouverture d’un nouveau service : La conciergerie

La Ville de Bourges et le Centre Communal d'Action Sociale ont de nouveau activé la "Conciergerie" afin d'aider les personnes les plus fragiles (personnes âgées, personnes en situation de handicap et personnes dans l'impossibilité de se déplacer). Elle permet à ces personnes de passer des commandes pour des demandes de courses essentielles : épicerie, boulangerie, boucherie, pharmacie, tabac.

Le principe

  • Les prises de rendez-vous et de commande se font de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.
  • Il suffit d’appeler le numéro vert 0 800 400 805 (appel gratuit) qui oriente ensuite vers le numéro du service "Conciergerie".
  • Les achats et livraisons sont assurés du lundi au vendredi. Pour les commandes passées le matin jusqu'à 11h, les livraisons se font l'après-midi jusqu'à 17h. Toute commande passée après 11h sera honorée le lendemain.

Les modalités de livraison

Les horaires de livraison sont planifiés conjointement entre l'usager et l'agent municipal qui livrera. Les livreurs seront tous munis d’une attestation professionnelle et se déplaceront dans des véhicules avec le logo du CCAS de la Ville de Bourges. Les commandes sont plafonnées à hauteur de 50€ pour limiter les achats aux courses de subsistance.

Plusieurs propositions sont faites afin de répondre au mieux aux besoins des usagers :

  • Option 1 : L’agent municipal récupère la liste de courses et le paiement en numéraire. Il achète les produits de première nécessité et livre à domicile ces produits, la facture et la monnaie.
  • Option 2 : L'usager connaît le commerçant, a fait sa commande auprès de ce dernier, qui accepte un paiement différé. L’agent municipal récupère les courses et la facture. Il livre les produits au domicile de l'usager et récupère un chèque de paiement qu'il déposera chez le commerçant.
  • Option 3 : L'usager ne connaît pas le commerçant mais ce dernier accepte de différer le paiement. L’agent municipal récupère la liste de courses auprès de l'usager. Il achète les produits de première nécessité. Il livre les produits et la facture au domicile de l'usager et récupère un chèque de paiement qu'il déposera chez le commerçant.

Une « réserve civile » composée d’agents du CCAS et de la Ville de Bourges assure ce service.

III. Soutenir le travail de terrain des associations d’aide alimentaire et de lutte contre la précarité

Depuis le début de sa prise de fonction à la tête de la délégation sociale, Nadia NEZLIOUI, Maire Adjointe en charge de l’Aide Sociale, a souhaité que le CCAS soit en lien permanent avec le tissu associatif qui oeuvre tous les jours auprès des plus démunis, des plus précaires. Elle-même est à l’écoute quotidienne des demandes des usagers dans tous les quartiers de la Ville.
Elle a demandé à ce que, dès le début de cette crise, le CCAS puisse réunir les associations les plus mobilisés et voir tout de suite ce dont elles pouvaient avoir besoin pour rendre le meilleur service possible aux berruyers en difficulté.
Cette « équipe » qui va se réunir toutes les semaines et comprend : le secours catholique – passerelle, l’épicerie solidaire du val d’auron, l’épicerie sociale des quartiers nord, l’Entraide Berruyère, les Restaurants du Coeur, le Relais, Imanis, le collectif des mamans, Le Secours Populaire, l’ADAA, la Banque Alimentaire, Tivoli-Initiatives. Ces associations continuent toutes leurs actions pendant la crise.
Pour soutenir les associations de solidarité : Une aide exceptionnelle de la Ville de Bourges de 1500 € va être allouée aux associations ayant été actives pendant le 1er confinement.
La Ville de Bourges et le CCAS vont également apporter un soutien pour les actions suivantes :

  • Mise à disposition de barnums par la Ville de Bourges pour améliorer l’accueil des personnes dans de meilleures conditions sanitaires (restaurants du coeur, épicerie sociale des quartiers nord, secours populaire, restaurant social / entraide) ;
  • Mise à disposition d’une salle au centre social de la Chancellerie pour du stockage de produits secs – collectif des mamans) ;
  • Ouverture de deux nouveaux points de distribution alimentaire par le collectifs des mamans : Dumones / Aéroport.
  • Mobilisation du CCAS partir de la semaine prochaine pour mettre en place une équipe mobile afin d’aider l’ADAA et le secours populaire à livrer des colis d’aide alimentaire à domicile pour les personnes les plus isolées.